Archives par mot-clé : vieillissement

Comment se porte la santé entrepreneuriale au Québec?

Il est plutôt évident que l’entrepreneuriat est ce qui crée la richesse. En effet, l’entrepreneuriat est à la base du dynamisme économique. Ce sont les entrepreneurs, qui par leurs inventivités, font prospérer les nations. Ainsi, la santé entrepreneuriale est particulièrement importante. De plus, il faut certainement ajouter que la population est vieillissante. Il s’agit donc d’un enjeu particulièrement important pour la pérennité de la culture entrepreneuriale. En effet, on estime que d’ici 2031, alors que 20% de la population aura moins de 30 ans, c’est 26% qui auront plus de 65 ans (Institut de la statistique du Québec, 2013).

Au Québec on remarque que de nombreuses initiatives ont été mises en branle. Notons l’instauration du parcours entrepreneurial Rémi-Marcoux de l’école de Hautes Études commerciales de Montréal qui ne vise rien de moins que de « créer » de nouveaux entrepreneurs (HEC, s.d.).  On ne eut également pas passer sous silence l’école entrepreneurship de Beauce, fondée en 2010, est une institution qui a acquis un certain auprès auprès de la communauté entrepreneuriale. L’école, fondée par des entrepreneurs, offre différents programmes aux dirigeants pour leur permettre une progression optimale (École d’entrepreneurship de Beauce, s.d.).

L’école d’entrepreneurship de Beauce.  Source : Enseigne EEB, 2011, http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/df/Enseigne_EEB.JPG

Ainsi, il ne fait nul doute que des actions sont mises en place pour dynamiser l’entrepreneuriat. Toutefois, qu’en est-il de la santé entrepreneuriale du Québec? Le Québec est-il un exemple à suivre, ou est-ce que la province devrait en faire davantage?

Pour répondre à cela, il est pertinent de d’abord comparer le Canada au reste du monde. La Banque mondiale propose un indice composite particulièrement intéressant, appelé l’indicateur de la facilité à faire des affaires. L’indice est composé dix sous-indices, tels que l’indice de création d’entreprises, l’indice de paiement des taxes et impôts ou celui du règlement de l’insolvabilité. Alors que Singapour, la République administrative spéciale de Hong Kong et la Nouvelle-Zélande se classent parmi les trois économies en tête, le Canada se classe en 16e position. Le Canada arrive toutefois en 2e position dans la catégorie de la création d’entreprises (procédures, délais) (Banque mondiale, 2014).

Qu’en est-il de la position du Québec? En 2002, le Québec se classait en dernier rang en ce qui a trait à la liberté économique. L’indice entrepreneurial de la fondation de l’entrepreneurship est un outil ayant acquis une solide réputation. Le plus récent indice entrepreneurial, à savoir l’indice de 2014, nous indique qu’au Québec c’est 33,6% des jeunes (moins de 35 ans) qui ont l’intention d’entreprendre comparativement à 47,2% dans le reste du Canada. Or, on remarque toutefois une nette augmentation, car en 2013, 25,0% des Québécois des moins de 35 ans avaient des intentions entrepreneuriales (Fondation de l’entrepreneurship, 2014).

Toutefois, une récente étude sur la situation entrepreneuriale québécoise réalisée dans le cadre du Global Entrepreneurship Monitor révèle parmi tous les pays du G7 (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni), c’est au Canada où l’entrepreneuriat est le plus valorisé. De plus, 79,1% des Québécois considèrent que l’entrepreneuriat est un bon choix de carrière, contre 50,5% dans le reste du Canada (Duhamel, 2015).

Nous pouvons ainsi conclure que le Canada valorise l’entrepreneuriat. Toutefois, le Canada semble être une région où des améliorations pourraient être nécessaires pour améliorer la facilité à faire des affaires. En ce qui a trait au Québec, il semble y avoir un certain retard par rapport au reste du Canada, en ce qui a trait aux intentions entrepreneuriales. Force est du constater qu’il y a eu une très forte progression durant la dernière année. En effet, cette remarquablement progression de plus de 8% est signe que l’entrepreneuriat chez les jeunes semble être de plus en plus présent.

Maxime Gauvin

Médiagraphie

Articles

BANQUE MONDIALE, « Classement des économies », Banque mondiale, [En ligne], http://francais.doingbusiness.org/rankings (Page consultée le 19 mars 2015)

DUHAMEL, Pierre, « Le Québec, un champion mondial de l’entrepreneuriat », L’Actualité, [En ligne], http://www.lactualite.com/lactualite-affaires/le-quebec-un-champion-mondial-de-lentrepreneuriat/ (Page consultée le 27 avril 2015)

HEC MONTRÉAL, «Parcours entrepreneurial Rémi-Marcoux Attestation d’excellence», dans HEC MONTRÉAL., B.A.A., [En ligne], http://www.hec.ca/etudiant_actuel/mon_programme/baa/perm/ (Page consultée le 22 avril 2015)

Document

FONDATION DE L’ENTREPREUNEURSHIP. Indice entrepreneurial québécois 2014, [En ligne], 2014, http://www.entrepreneurship.qc.ca/sites/default/files/docs/analyses/IEQ_CDP_2014_RapportComplet_11x8-5_VF-9.pdf (Page consultée le 20 mars 2015)

Publication gouvernementale

QUÉBEC, INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC, Le bilan démographique du Québec, Québec, Institut de la statistique du Québec, 2013, p.15.